Denis Diderot (1713-1784)

Oeuvres

Les Bijoux indiscrets

Ceci n’est pas un conte

Les Deux Amis de Bourbonne

Encyclopédie

Entretien d’un père avec ses enfants

Entretien d’un philosophe avec la maréchale de ***

Entretiens sur «le Fils naturel»

Essai sur les règnes de Claude et de Néron

Est-il bon? Est-il méchant?

Le Fils naturel

Jacques le Fataliste

Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient

Lettre sur les sourds et muets à l’usage de ceux qui entendent et qui parlent

Lettres à Sophie Volland

Madame de La Carlière

Mémoires pour Catherine II

Le Neveu de Rameau

Paradoxe sur le comédien

Pensées philosophiques

Pensées sur l’interprétation de la nature

Le Père de famille

La Religieuse

Le Rêve de d’Alembert

Salons

Le Supplément au Voyage de Bougainville


Chronologie


1713
5 oct.: naissance de Denis Diderot, à Langres, de Didier Diderot, maître coutelier (1675-1759), et Angélique Vigneron (1677-1748). Son père a trente-huit ans, sa mère trente-six.

1715
27 janv.: naissance de Denise Diderot, que Denis appellera toujours «sœurette».
Mort de Louis XIV. Début de la Régence.

1716
Naissance de Catherine (qui mourra en 1718).

1719
Naissance d’une autre Catherine (qui mourra en 1735).


1719-1727
Guerre franco-espagnole.

1720
Naissance d’Angélique (qui mourra religieuse et folle aux Ursulines de Langres en 1748).

1722
Naissance de Didier-Pierre, futur chanoine.

1723
Fin de la Régence. Début du règne de Louis XV.
Denis Diderot entre au collège des Jésuites de Langres.

1726
22 août: il reçoit la tonsure.

1728
Diderot quitte Langres pour Paris. Incertitude sur le collège où il fit ses études.


1732
Reçu maîtres ès Arts de l’université de Paris.

1733-1738
Guerre de Succession de Pologne.

1733-1740
Période mal connue. Il semble que Diderot ait été clerc de procureur, précepteur chez un receveur des Finances. Vie de bohème.

1740-1748
Guerre de Succession d’Autriche.

1741
Rencontre Anne-Toinette Champion, trente et un ans, marchande de lingerie (avec sa mère), après des revers de fortune.


1742
Rencontre J.-J. Rousseau au café de la Régence.

&1742
Diderot traduit de l’anglais l’Histoire de la Grèce de Temple Stanyan.

1743
Va à Langres demander à son père l’autorisation d’épouser Anne-Toinette. Refus. Son père le fait enfermer quelque temps dans un monastère des environs de Troyes.
6 nov., à minuit: mariage secret à Paris avec Anne-Toinette. S’installent rue Saint-Victor.

&1743
Publication de cette traduction.


1744
13 août: naissance de leur première fille, Angélique, qui meurt en septembre.
Oct.: rencontre Condillac, par l’intermédiaire de Rousseau, au «Panier fleuri». Suit des cours de chirurgie (jusqu’en 1747).

&1744
Diderot traduit, avec Eidous et Toussaint, le Dictionnaire universel de médecine et de chirurgie de Robert James.

1745
Liaison de Diderot avec Mme de Puisieux.
Bataille de Fontenoy. 1745-1764 : Mme de Pompadour favorite de Louis XV.


&1745
Diderot traduit très librement l’Essai sur le mérite et la vertu de Shaftesbury.

1746
Diderot engagé comme traducteur-contrôleur de la Cyclopaedia de Chambers par le libraire Le Breton.
Naissance du premier fils de Denis et Anne-Toinette, François-Jacques-Denis. Le ménage s’installe rue de l’Estrapade.
Didier Diderot est ordonné prêtre.
Denis Diderot rencontre d’Alembert.

&1746
Printemps: Diderot compose les Pensées philosophiques, sa première œuvre personnelle; elle sera publiée en juin.

7 juill.: condamnation des Pensées philosophiques par le parlement de Paris.

1747
Juin: Diderot dénoncé par le lieutenant de la prévôté et le curé de Saint-Médard au lieutenant de police Berryer comme «homme très dangereux» et libertin.
16 oct.: Diderot est chargé, avec d’Alembert, de la direction de l’Encyclopédie.

&1747
Diderot rédige la Promenade du sceptique.

1748
Diderot commence les enquêtes dans les ateliers pour les articles de l’Encyclopédie. Nombreuses lectures.

Oct.: mort de sa mère.

&1748
Diderot achève la traduction du Dictionnaire de médecine de James, publie les Bijoux indiscrets, roman libertin (sauf les trois derniers chapitres, rédigés plus tard), rédige des Mémoires sur différents sujets de mathématiques et l’Oiseau blanc, conte bleu (publié en 1798 seulement).

1749
Juill.-nov.: Diderot est emprisonné à Vincennes à cause de la Lettre sur les aveugles.
Oct.: Rousseau lui rend visite à Vincennes et, sur le chemin, conçoit son Discours sur les sciences et les arts.

Diderot rencontre d’Holbach et Grimm; il quitte Mme de Puisieux.

&1749
Diderot publie la Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient, à la suite de l’opération réalisée par Réaumur et qui a rendu la vue à un aveugle-né.

1750
30 juin: mort de son fils, à cinq ans.
29 oct.: naissance d’un deuxième fils, Denis-Laurent (qui mourra accidentellement en décembre).

&1750
Oct.: diffusion du Prospectus de l’Encyclopédie.


1751
4 mars: Diderot reçoit le diplôme de membre de l’Académie de Berlin.
Polémique avec les Jésuites.
Diderot lit Clarisse Harlowe de Richardson.
Nov.: affaire de Prades.

&1751
Janv.-févr.: Diderot envoie deux lettres sarcastiques au P. Berthier, directeur du Journal de Trévoux.
18 févr.: publication de la Lettre sur les sourds et muets à l’usage de ceux qui entendent et qui parlent.
Mai: additions à cette lettre.
1er juill.: publication du tome I de l’Encyclopédie.


1752
La police perquisitionne chez Diderot et saisit le manuscrit de la Promenade du sceptique. Diderot confie ses papiers à Malesherbes, directeur de la Librairie.
Il participe à la querelle des Bouffons sur la musique française et la musique italienne.
21 oct.: première dispute avec Rousseau.

&1752
Janv.: publication du tome II de l’Encyclopédie.
Diderot écrit une Apologie de l’abbé de Prades et Observations sur l’instruction de Mgr l’évêque d’Auxerre (3e partie de cette apologie).


1753
2 sept.: naissance de Marie-Angélique, quatrième enfant, seule survivante.
Diderot achève l’enquête sur les «arts» pour l’Encyclopédie.

&1753
Publication du tome III de l’Encyclopédie.
Diderot publie en décembre ses pensées De l’interprétation de la nature.

1754
Diderot suit les cours de chimie de Rouelle (jusqu’en 1757).
Oct.-déc.: voyage à Langres.

&1754
Janv.: édition remaniée de ces pensées.

Publication du tome IV de l’Encyclopédie.

1755
Tremblement de terre de Lisbonne.
Installation rue Taranne, près de Saint-Germain-des-Prés (les Diderot y resteront trente ans).
Juill.: rencontre de Sophie Volland (premières lettres, perdues).

&1755
Diderot publie Histoire et secrets de la peinture en cire.
Premiers textes publiés dans la Correspondance littéraire de Grimm (commentaire de Six projets de tapisserie sur le combat de Diomède et d’Énée).

Sept.: publication du tome V de l’Encyclopédie.

1756-1763
Guerre de Sept Ans.

1756
Printemps: Diderot est à l’Ermitage avec Rousseau.
Août-sept.: trois semaines à Massy dans la maison de campagne du libraire Le Breton.
Oct.: Diderot est malade (estomac et intestins). Il rencontre le médecin Tronchin. Par lui, il se lie avec les physiocrates (Turgot, Quesnay).

&1756
Mai: publication du tome VI de l’Encyclopédie.

29 juin: Diderot publie dans la Correspondance littéraire de Grimm sa Lettre à Landois.
Il travaille au Fils naturel, drame bourgeois.

1757
5 janv.: attentat de Damiens contre Louis XV.
Mars: début de la brouille avec Rousseau.
Oct.: fièvre.
Palissot lance ses Petites Lettres sur de grands philosophes.
Offensive contre les encyclopédistes (croisade contre les «Cacouacs»).
Déc.: Rousseau quitte l’Ermitage.

&1757

Févr.: le Fils naturel est publié, suivi des Entretiens avec Dorval sur des questions d’esthétique.
Nov.: publication du tome VII de l’Encyclopédie (avec l’article «Genève» de D’Alembert).

1758
Diderot est en froid avec d’Alembert, qui veut abandonner l’Encyclopédie.
Oct.: rupture publique entre Diderot et Rousseau.

&1758
Diderot travaille au Père de famille, drame, et à des réflexions sur le livre d’Helvétius De l’esprit.

Nov.: publication du Père de famille et du Discours sur la poésie dramatique.

1759
Difficultés avec l’Encyclopédie, condamnée par le parlement. Le privilège est révoqué le 8 mars. En avril, nouveau contrat avec les libraires.
11 mai: 135e lettre à Sophie Volland, la première des lettres conservées.
3 juin: mort du père de Diderot.
25 juill.-22 août: voyage à Langres pour le partage de l’héritage.
3 sept.: l’Encyclopédie condamnée par Rome.

Sept.: Diderot séjourne au château du Grandval, près de Boissy-Saint-Léger, chez d’Holbach.

&1759
Diderot achève la rédaction des articles philosophiques pour l’Encyclopédie.
Sept.: Diderot rédige au château du Grandval son premier Salon, pour la Correspondance littéraire de Grimm.

1760
Diderot commence à chercher acquéreur pour sa bibliothèque.
Févr.-mai: correspondance mystificatrice avec le marquis de Croismare sur l’histoire de la religieuse évadée du couvent.

Mars: Diderot consulte Tronchin pour son mal d’estomac.
2 mai: première représentation de la comédie anti-encyclopédiste de Palissot, les Philosophes.
Sept.-nov.: Diderot partage son temps entre Paris, la Chevrette (chez Mme d’Épinay), et le château du Grandval (chez d’Holbach).

&1760
Août: Diderot travaille à la Religieuse.
Nov.: Le Père de famille est joué à Marseille.
9 déc.: Lettre sur la tolérance à son frère l’abbé Diderot.


1761
Avr.: rencontre probable, à Paris, avec Jean-François Rameau, neveu du musicien.
Sept.: révision des derniers tomes de l’Encyclopédie.

&1761
Févr.: le Père de famille est joué à Paris.
Août: Diderot rédige l’Éloge de Richardson et son deuxième Salon.

1762
6 août: arrêt du parlement de Paris supprimant l’ordre des Jésuites.
Diderot est malade au début de l’année, sa femme en septembre.
Chez d’Holbach, il rencontre Sterne, qui lui fera parvenir les premiers volumes de Tristram Shandy.

Les volumes de planches de l’Encyclopédie commencent à paraître.

&1762
Ébauche du Neveu de Rameau. Diderot prépare des Additions aux Pensées philosophiques.
Nov.: Publication dans la Correspondance littéraire de l’essai Sur le poète Sadi.

1763
Dispute avec son frère l’abbé.
Oct.-déc.: rencontre plusieurs fois Hume.

&1763
Sept.: troisième Salon.
Nombreuses notices et comptes rendus pour la Correspondance littéraire, sur les sujets les plus variés.


1764
Oct.: rencontre le comédien anglais Garrick chez Helvétius.
Nov.: Diderot découvre avec fureur que le libraire Le Breton a mutilé de nombreux articles de l’Encyclopédie.

1765
Diderot se rapproche de D’Alembert malade.
Févr.-mars: vaine tentative de réconciliation avec Rousseau.
1er mai: Diderot obtient l’autorisation royale de vendre sa bibliothèque à Catherine II moyennant 15 000 livres et une pension annuelle.
Juin: il fait la connaissance de Naigeon et de Sedaine.

6 oct.: dîner chez d’Holbach avec Horace Walpole, le peintre Allan Ramsay, Hume et l’abbé Raynal.

&1765
Été: Diderot commence à écrire Jacques le Fataliste.
Quatrième Salon; rédaction de l’Essai sur la peinture.
4 déc.: première lettre à Falconet sur la postérité.

1766
Diderot fréquente le médecin Bordeu.
16 avril: il recommande Falconet à Catherine II.
Juill.: affaire La Barre. Voltaire incite Diderot à quitter la France.

18 oct.: Diderot rencontre Beccaria.

&1766
Janv.-juill.: publication du Salon de 1765 dans la Correspondance littéraire. Les tomes VIII à XVII de l’Encyclopédie sont livrés aux souscripteurs.

1767
Janv.: Diderot est élu à l’Académie impériale de Saint-Pétersbourg.
Sept.: séjour au château du Grandval.

&1767
Oct.-nov.: Diderot travaille à son cinquième Salon, le plus important.

1768
Fin de l’été: mort de Mme Legendre, sœur de Sophie Volland, souvent évoquée dans les lettres de Diderot à Sophie.


&1768
Nov.: Diderot termine la rédaction du Salon de 1767.

1769
Été: en l’absence de Grimm, parti pour l’Allemagne, Diderot s’occupe de la Correspondance littéraire.
Juill.: trois jours à Sèvres chez le joaillier Belle. Passion pour Mme de Meaux.
Août: rencontre le philosophe matérialiste dom Deschamps. Corrige, avec Mme d’Épinay, les Dialogues sur le commerce des blés de l’abbé Galiani.

&1769
Il corrige et complète le Salon de 1767.

Été: il travaille au Salon de 1769, rédige l’Éloge de Térence et de nombreux comptes rendus d’ouvrages.
Août-sept.: rédaction du Rêve de d’Alembert.
Nov.: Diderot rédige un article sur Garrick et les acteurs anglais.

1770
Mars: Sartines, lieutenant de police, demande à Diderot son avis sur la réfutation des Dialogues de l’abbé Galiani par l’abbé Morellet. Avis positif.
Avr.: réunion de dix-sept philosophes chez Mme Necker pour décider de l’érection d’une statue à Voltaire.

2 août: Diderot quitte Paris avec Grimm pour Langres. S’occupe du futur mariage de sa fille Angélique avec Caroillon de Vandeul.
10 août: il rejoint Mme de Meaux et sa fille, Mme de Prunevaux, à Bourbonne. Évolue entre Bourbonne et Langres jusqu’en septembre. Échec d’une tentative de réconciliation avec son frère.
12 sept.: il quitte Langres pour retrouver Sophie Volland et sa mère à leur château d’Isle-sur-Marne.
Oct.: retour à Paris. Passion douloureuse pour Mme de Meaux.

A partir du 21 oct. et en nov.: chez d’Holbach au château du Grandval.
Fin de l’année: Diderot aide Mme d’Épinay à réviser ses pseudo-Mémoires (Histoire de Mme de Montbrillant).

&1770
Diderot compose le Code Denis qui sera publié en janvier dans la Correspondance littéraire; publication des Additions aux Pensées philosophiques.
Août: Diderot rédige les Deux Amis de Bourbonne, le Voyage à Bourbonne et à Langres, l’Entretien d’un père avec ses enfants. Revoit (ou écrit) les Leçons de clavecin de Bemetzrieder, maître de musique de sa fille.

Oct.-nov.: la Correspondance littéraire publie l’essai sur Garrick et les acteurs anglais.
Au château du Grandval, Diderot révise les Deux Amis de Bourbonne et rédige une Apologie de l’abbé Galiani.

1771
26 sept.: représentation du Fils naturel au Théâtre-Français. Diderot retire sa pièce après la première représentation.
26 déc.: mort d’Helvétius.

&1771
Diderot rédige ses Principes philosophiques sur la matière et le mouvement, son septième Salon, ses Pages contre un tyran, de nombreux comptes rendus, et travaille de nouveau aux Deux Amis de Bourbonne.


1772
5 avr.: mort de Mme Volland, mère de Sophie.
9 sept.: mariage d’Angélique Diderot avec Caroillon de Vandeul, maître de forges.

&1772
Mars: Essai sur les femmes.
Mai-nov.: rédaction, pour l’abbé Raynal, de Fragments échappés du portefeuille d’un philosophe.
Sept.: Diderot achève Ceci n’est pas un conte et Madame de La Carlière.
Oct.: il travaille au Supplément au Voyage de Bougainville.
Première édition collective d’œuvres de Diderot: six volumes, à Amsterdam, chez Marc-Michel Rey.


1773
Févr.: préparatifs du départ pour la Russie. Grimm part pour l’Allemagne et confie la Correspondance littéraire à Meister.
3 juin: Diderot confie ses manuscrits à Naigeon.
11 juin: il quitte Paris. Séjourne du 15 juin au 20 août à La Haye, chez le prince Galitzine et sa femme, née Amélie de Schmettau.
20 août-8 oct.: voyage de La Haye à Saint-Pétersbourg. Ennuis intestinaux à Duisburg.

&1773
A La Haye, Diderot révise le Neveu de Rameau, Jacques le Fataliste, l’article sur Garrick devenu le Paradoxe sur le comédien. Il lit De l’homme, ouvrage posthume d’Helvétius, la Lettre sur l’homme d’Hemsterhuis et ébauche ses commentaires.

Sept.-oct.: première publication du Supplément au Voyage de Bougainville.
A Saint-Pétersbourg, Diderot rédige des Mémoires pour Catherine II.

1774
Mort de Louis XV. Louis XVI roi.
5 mars-5 avr.: retour de Saint-Pétersbourg à La Haye.
15 sept.-21 oct.: retour de La Haye à Paris.

&1774
Mars-avr.: publication d’une version remaniée du Supplément au Voyage de Bougainville.
Diderot achève la Réfutation d’Helvétius, le Voyage de Hollande, rédige l’Entretien avec la Maréchale, la Politique des souverains, commence ses Observations sur le Nakaz et ses Éléments de physiologie.


&1775
Mai: Diderot remet à Grimm le Plan d’une université pour la Russie.
Sept.: rédaction du huitième Salon.

1776
Déclaration d’indépendance des colonies d’Amérique.
Diderot partage son temps entre Paris, le château du Grandval et Sèvres. Il travaille beaucoup. La société Caroillon frères obtient le bail de nombreuses forges.

&1776
Juill.: l’Entretien d’un philosophe avec la Maréchale paraît dans la Correspondance secrète de Métra. Diderot travaille à un essai sur Sénèque.


1777
Diderot passe presque toute l’année à la campagne, surtout à Sèvres.

&1777
Févr.-avr.: Diderot collabore à l’Histoire des deux Indes de l’abbé Raynal, et prépare l’édition complète de ses propres œuvres.
9 juin: il rédige une comédie: Est-il bon? Est-il méchant?
Révision du Neveu de Rameau; première rédaction des Pensées détachées sur la peinture.

1778
30 mai: mort de Voltaire.
5 juill.: mort de Rousseau.


&1778
Juin: Diderot achève l’Essai sur la vie de Sénèque, travaille aux Éléments de physiologie, remanie le Paradoxe sur le comédien.
Nov. 1778 (-juin 1780): publication de Jacques le Fataliste dans la Correspondance littéraire.
Déc.: publication de l’Essai sur la vie de Sénèque.

1778-1780
Temps partagé entre Paris, Sèvres et le château du Grandval.

&1779
Diderot remanie l’Essai sur la vie de Sénèque, devenu Essai sur les règnes de Claude et de Néron.


&1780
Diderot révise la Religieuse; il publie dans la Correspondance littéraire des additions à Jacques le Fataliste.

1781
30 avr.: le buste de Diderot, par Houdon, est installé à l’hôtel de ville de Langres.
Juill.: à Paris, Diderot lit Jacques le Fataliste à sa femme. Additions probables.

&1781
Seconde révision de la Religieuse. Addition de notes à l’Essai sur les règnes de Claude et de Néron, aux Pensées détachées sur la peinture, etc.

Sept.: neuvième Salon.

&1782
Diderot publie une addition à la Lettre sur les aveugles, une nouvelle version de Est-il bon? Est-il méchant?, une deuxième édition de l’Essai sur les règnes de Claude et de Néron.

1783
12 mars: Grimm alerte Mme d’Épinay sur l’état de santé de Diderot.
15 avril: mort de Mme d’Épinay.
29 oct.: mort de D’Alembert.

1784-1786
Affaire du Collier de la reine.

1784

19 févr.: Diderot se remet difficilement d’une attaque d’apoplexie.
22 févr.: mort de Sophie Volland.
Avr.: mort, à onze ans, de «Minette», la petite-fille de Diderot.
15 juill.: Diderot et sa femme s’installent rue de Richelieu.
31 juill.: mort de Diderot.
1er août: le corps du philosophe est inhumé en l’église Saint-Roch.
9 sept.: Catherine II envoie 1 000 roubles à la veuve de Diderot.

1785
5 nov.: la bibliothèque et les manuscrits de Diderot arrivent à Saint-Pétersbourg.

[D'après le Dictionnaire des oeuvres de la littérature française de J.-P. de Beaumarchais, Bordas]